saison 2010 - saison 2009 - saison 2008 - saison 2007 - saison 2006 - saison 2005 - saison 2004 - saison 2003  
Critérium Jurassien 2008   [Résumé] 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

31ème Critérium Jurassien : Hotz au dessus du lot.
Les organisateurs du Critérium Jurassien, 2° manche du championnat Suisse des rallyes, auraient aimé avoir plus de participants pour leur épreuve mais à défaut d’avoir la quantité, ils pouvaient se réjouir d’avoir la qualité.
Les magnifiques spéciales du Jura tracées, dans les secteurs de Saignelégier, Glovelier, Saint-Ursanne, les Enfers …, allaient offrir un spectacle de toute beauté aux nombreux public.
Pour couronner le tout, chose rarissime au Critérium, le soleil était de la partie pour le plus grand plaisir de tous.
Alors qu’il avait annoncé sa retraite sportive en fin d’année 2007, Grégoire Hotz ne put résister à l’offre que lui faisait le préparateur Balbosca, en lui proposant une participation au Critérium pour déverminer leur nouvelle 207 S2000. Travail qu’il réalisait à merveille avec en prime une victoire haut la main. Dès le début, Hotz, impressionné par la qualité de conduite de la 207, se montre à l’aise à son volant. Durant les 2 jours de course, il démontre sa qualité d’adaptation et l’efficacité de la lionne en remportant dix des douze spéciales. Il se succède ainsi à lui-même au palmarès du Critérium Jurassien et envisage déjà une prochaine participation au rallye du Valais avec la 207, mais il va falloir trouver les partenaires pour y arriver.
Premier fait de course, Burri éloigné des devants du classement, dès la 2° spéciale suite à des problèmes mécanique, repartait le lendemain en super-rallye afin de poursuivre la mise au point de la Subaru. Il réalisait d’excellents chronos et pouvait espérer des jours meilleurs.
Les places sur le podium voyait une confrontation entre Galli et Gonon qui pour ce dernier devait se racheter du rallye du Pays de Gier. Gonon, bien placé pour terminer à la 2° place, se voit confronter à des problèmes mécaniques lors des dernières spéciales. Galli en profite pour passer devant avant la super-spéciale qui clôture le rallye. Gonon, plus à l’aise sur cette spéciale en ville, part le couteau entre les dents et repasse ainsi d’un rien devant Galli. Au pied du podium, Ritter réussit à maitriser les attaques de Heintz, 5°, suivi de très près par le fougueux Lavio.
 
 


 
Groupe N : Impérial Gonon qui s’impose devant Heintz. Ramel monte sur la 3° marche du podium et remporte par la même occasion la classe N3 au prix d’un duel de tous les instants avec Rusconi, 3 dixièmes les séparent au final. Salomon monte sur la 3° marche du podium. Après les abandons de Burri, Schmidlin et Radoux, Blaser monte sur la 3° marche du podium de la classe N5.
Large domination de Finger en N2. Dommage pour Santschi qui offrait une belle résistance avant son abandon à mi-rallye. Receveur et Langenegger complète le podium.
Groupe A : Triplé de la classe A2 et des Super1600 avec Galli, Ritter et Lavio. Hécatombe dans la classe A3 où Pitteloud est le seul rescapé. Finkbohner, seul partant en A1, évite les nombreux pièges et rentre à bon port pour empocher ses lauriers.
Groupe R3 et S20 : Les nouveaux groupes ne font pas encore recette et seulement 1 partant par groupe avec la victoire pour Hotz en S20 et pour Zufferey en R3 avec la Clio de chez ADN Location.
Groupe R2 : Après-rallye mouvementé pour les C2-R2. Alors qu’il ne croyait plus à leur victoire Russo l’emporte tout de même largement devant Taverney et Craviolini.
Groupe ISA : Von Dach aura été intraitable dans le groupe et la classe ISA3. Corbi était parti pour le seconder mais à mi-rallye la mécanique en décida autrement et c’est Erard, malheureux l’an dernier pour la course la plus de près de chez lui qui monte sur la 2° marche du podium devant Chavanne sur sa magnifique Golf Evo3.
Avec la moitié du plateau du rallye qui abandonnait le groupe ISA n’a pas dérogé à la règle et les malheureux pilotes BMW abandonnèrent tous l’un derrière l’autre pour ne laisser aucun représentant de la classe ISA4 à l’arrivée, tout comme en ISA2 où Schoeni seul partant ne rejoint pas le parc fermé.
Groupe ISN : Domination de Girardin devant Affolter qui remporte la classe ISN2 et Barthe qui rentre à la maison avec la classe ISN3 en poche devant Hauri. Estoppey et Richard Abandonnant à tour de rôle, la classe ISN1 se voit sans vainqueur.
Classes1er2ième3ième
Classe S20Hotz-Ravasi  
Classe N5Gonon-ArlettazHeintz-LusaBlaser-Jollien
Classe N3Ramel-Di gradoRusconi-VozzoSalomon-Piquerez
Classe N2Finger-ManiReceveur-RebetezLangenegger-Saurer
Classe A3Pitteloud-Castella  
Classe A2Galli-BrusadelliRitter-ReyLavio-Parodi
Classe A1Finkbohner-Pribram  
Classe R3CZufferey-Zufferey  
Classe R2BRusso-ReyTaverney-TaverneyCraviolini-Micheloud
Classe ISA3Von Dach-BaletErard-WalachChavanne-Bühler
Classe ISN4Girardin-Vietti  
Classe ISN3Barthe-FluryHauri-Bise 
Classe ISN2Affolter-Nydegger  
Si vous chercher d'autres photos, veuillez contacter Christophe.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
 
 
Design by Grég - © 2004/2018 PixelMotors - Tous droits réservés